Un nouvel ouvrage de Pascal Picq

Il est toujours agréable, quand on a accueilli un conférencier, et qu’il a fait « salle pleine », de revenir sur l’actualité de ses publications.

Dans le cadre des conférences «Enjeux et Perspectives», le samedi 18 janvier 2020, Pascal Picq, paléoanthropologue, ancien enseignant au Collège de France, a présenté au château Saint-Antoine, avec Alain Graesel, Ancien Grand Maître de la Grande Loge de France, une conférence sur le thème:
Intelligence artificielle et transhumanisme, opportunités ou menaces?

Pascal Picq présente maintenant son dernier livre Et l’évolution créa la femme (Odile Jacob, 2020). Nul doute que toutes celles et tous ceux qui l’ont apprécié lors de sa conférence seront heureuses et heureux de le retrouver dans ce livre.

Dans ce livre, il ne se contente pas de présenter ce que l’on sait des rapports entre hommes et femmes dans les premières sociétés humaines, il entend placer l’histoire et la préhistoire humaines dans la perspective de l’évolution. Pour embrasser le passé évolutif, il faut élargir le regard: explorer le passé, mais aussi comparer l’humain à ses plus proches cousins, singes et grands singes. Car nos points communs avec les espèces apparentées ne sont pas seulement biologiques, ils concernent également les comportements et la vie sociale, et jusqu’aux rapports entre les sexes.
(Extrait de la présentation du livre sur le site de l’éditeur)